Le Docteur Raphaël Nogier

i284571214441585799__szw480h1280_

Médecin français, diplômé de la faculté de médecine de Tours, Raphaël Nogier appartient à une famille de médecins.
Son grand-père le Professeur Agrégé Thomas Nogier fut l’un des pionniers du radium, et a été le promoteur de l’électrothérapie.
Son père Paul Nogier a découvert les propriétés réflexes du pavillon de l’oreille et créé l’auriculothérapie.
Après avoir travaillé plusieurs années avec son père, Raphaël Nogier a participé à la diffusion de l’auriculothérapie.
Outre de nombreux cours dans le monde entier, il a été rapporteur du Groupe Scientifique sur la Standardisation de la Nomenclature des Points d’Acupuncture (O.M.S Genève 1989) et président du Groupe de Travail sur la Standardisation de la  Nomenclature des Points d’Oreille (O.M.S Lyon 1990)
Le docteur Raphaël Nogier s’est intéressé à l’alimentation et principalement aux allergies alimentaires cachées.
En 1994, il publie un essai, «Ce lait qui menace les femmes» où il attire le premier l’attention sur les liens probables existant entre l’absorption de laitages et la survenue des cancers du sein. Dans cet essai il observe que les femmes qui n’ont pas été allaitées étant enfant, sont plus fréquemment atteintes de cancers du sein à l’âge adulte.
Il remarque aussi que les femmes atteintes de cancer du sein éprouvent de manière anormale un dégoût du lait pur. En 1997, dans un livre «Des allergies cachées aux maladies du sein», il propose de prendre en compte les hypersensibilités alimentaires dans les recherches épidémiologiques sur le thème «alimentation-cancer du sein».
Se basant sur des études de Paul Nogier, Raphaël Nogier publie en 2012 un livre novateur «l’alimentation personnalisée» où il décrit le RAFT (radial artery food test) un nouveau test de dépistage des allergies alimentaires cachées.
En prenant le pouls radial à la recherche du signal vasculaire, il semble possible de détecter les hypersensibilités alimentaires lorsqu’on approche de la peau des aliments coupés en fines tranches. Cette technique, repose sur le fait que la lumière traversant une substance biologique se charge d’une activité spectrale propre à cette substance.
Une telle technique ne nécessitant pas de matériel onéreux permettrait de dépister aisément des hypersensibilités alimentaires chez tous les malades.
Raphaël Nogier est aujourd’hui président du Groupe Lyonnais d’Études Médicales qui regroupe environ trois cents médecins tournés vers la médecine clinique.
Il donne régulièrement des cours sur l’alimentation et l’auriculothérapie en France mais aussi à l’étranger.
Il organise tous les deux ans les «Journées Médicales de Septembre» qui réunissent médecins français et anglophones désireux d’apprendre des techniques médicales basées sur le seul examen clinique.
Par ailleurs, le docteur Raphaël Nogier est engagé dans la défense d’une médecine respectueuse de l’Homme et de la Nature.